adresses, japon, lifestyle

Azabu, le 1er restaurant à m’avoir fait goûter de la vraie nourriture japonaise

Pour fêter un événement majeur dans ma vie, nous avons mangé dans un établissement qui ne nous était pas familier : Azabu. Un restaurant japonais situé à Odéon et tenu par de vrais japonais, chose non courante en France !

A quoi ressemble le restaurant Azabu ? 

Situé au 3 Rue André Mazet (06 Paris), en plein coeur de St Germain, nous avons découvert des locaux sobres et élégants grâce au bois qui vient décorer tant l’intérieur que l’extérieur.

Le restaurant est petit mais possède aussi une salle en sous-sol pour accueillir les clients. Ici j’ai apprécié l’attention des petits détails tels que le set de table et la petite serviette chaude pour se laver les mains avant de manger. Ce n’est peut-être rien mais ces petites attentions montrent qu’ils sont minutieux. Le set de table est une natte en bambou et nous avons une petite pierre pour poser les baguettes.

Et si on m’a invitée dans ce restaurant, c’est parce que nous pouvons admirer l’un des chefs d’Azabu cuisiner en face de nous ! Du coup, je vous conseille de réserver pour vous mettre au bar car c’est à cet endroit qu’il cuisine.

Restaurant japonais
source : www.azabu.fr

La qualité des plats

  • Les entrées

J’ai commandé deux entréee, un plat et un dessert et je m’en souviendrai toute ma vie !! Mais avant ça nous avons eu deux petites entrées : une sorte de soupe presque gélatineuse aux champignons, et des cubes d’omelette qui étaient entre le sucré et le salé. Ce début était prometteur car les cubes étaient frais et fondants et la soupe était parfumée aux champignons du coup on sentait bien le champignon sans que cela soit abusif.

J’ai commandé des pousses de lotus à l’ail et au fromage. Comment vous dire que c’était une TUERIE ??

Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, les pousses de lotus sont en réalité les racines des fleurs de lotus. Elles ressemblent à des gros radis avec des trous à l’intérieur, c’est grâce à cette racine si les fleurs peuvent se tenir droite. C’est un légume sain qui nous apporte beaucoup de fibres, de la vitamine C, du potassium, de la vitamine B6, du cuivre et du phosphore.

En fait, la texture de la pousse de lotus accompagnée du goût de l’ail et du fromage était très agréable en bouche. Il n’y avait rien qui faisait penser qu’il y avait un ingrédient en trop, comme si c’était parfaitement dosé. Concernant la texture, j’avais l’impression de manger des chips bio et épaisses. Les pousses de lotus étaient donc recouvertes de fromage et de katsuobushi (c’est de la bonite séchée qui fait partie de la même famille que le thon et le maquereau. On le fait sécher, on le fume et ensuite c’est râpé en copeaux. Il sert ici de condiment. Avec la chaleur du plat, ça les fait bouger. Du coup on a l’impression que le plat est vivant).

Pousse de lotus au fromage lotus au fromage

En deuxième entrée j’ai pris des sashimis… Mon dieu cette fraîcheur des poissons ! C’est là où j’ai compris comment qualifier un poisson de frais et bon : la couleur, la texture, l’odeur… Quand on va dans un restaurant classique on sent que le saumon a une odeur très forte que ce soit en bouche ou à l’odeur. Là non, il sent un peu le poisson mais ce n’est pas désagréable, on sent que c’est frais et en bouche c’est exquis ! Mon ami a pris du thon et de la salade, c’était également délicieux ! Par ailleurs, regardez bien la présentation des plats, c’est super joli et travaillé !

  • Les plats

Le plat… je ne sais même pas par où commencer tellement c’était divin. Vous avez l’impression que j’exagère mais la qualité était bien là. De mon côté j’ai pris la suggestion du chef : les rouleaux de boeuf snackés à la plancha servie aux deux sauces ponzu (base de sauce soja et de jus d’agrume) et sésame. Une fois le premier morceau de viande mis en bouche, j’ai buggé. Mon cerveau a eu un choc : “je mange quoi déjà là ?”. J’étais tellement surprise de la texture. Quand on regarde les émissions gastronomiques on entend souvent les chefs dire “c’est fondant” et je n’avais jamais compris ce terme pour la nourriture car j’ai toujours mâché mes viandes. C’est chez Azabu que j’ai pu comprendre ce mot. La viande était carrément fondante, et le goût olala !! C’est à s’en évanouir haha ! Et les deux sauces rien à voir avec les restaurants classiques. Je mets carrément un 20/10 à ce plat (oui rien que ça).

Boeuf japonais boeuf restaurant

Voici ce qu’a pris mon ami : un plat avec des saint-jacques (je me souviens plus du nom du plat). C’était bon mais sans plus, on ne l’a pas trouvé extraordinaire malheureusement, contrairement au boeuf et au thon.

menu japonais
  • Les desserts

Pour finir, les desserts étaient également succulents ! J’ai pris quelque chose appelé une Gelée de Sucre Noir “Kokuto”, et mon ami a pris le célèbre dessert japonais : le An-Mitsu. Il est composé de cubes gélatineux, de dango (une petite boulette composée de mochi, de riz gluant et d’eau), de fruits frais et d’une pâte de haricots rouges.

dessert japonais Dessert au sucre noir an-mitsu Paris

La conclusion

J’ai adoré manger chez Azabu ! Les serveurs étaient aimables et gentils, la nourriture était délicieuse et de très bonne qualité. En fait, comme l’a dit mon ami “ce restaurant te fait aimer tout ce que tu n’aimes pas”. Concernant le prix c’est assez élevé, c’est environ 30 euros le plat et 15 euros minimum l’entrée, pour des menus à 60€/personne environ, mais ça valait vraiment le coup ! C’est à faire au moins une fois dans sa vie quitte à casser le pauvre petit cochon.

Adresse
3 Rue André Mazet, 75006 Paris
Métro Odéon
Téléphone : 01 46 33 72 05
Facebook – Instagram

De 12h15 à 14H00 puis de 19h15 à 22h30
Fermé le Dimanche midi et le lundi

 

Et vous, avez-vous déjà mangé dans un restaurant qui vous a marqué ?

A bientôt !

Dérouler les 8 commentaires ↓

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.