Le shôjo qui m’a donné envie de voyager

voyager

Avez-vous vu que le club shôjo fête cette année la 9ème édition de “La semaine du shôjo” ? C’est une semaine où l’on met en avant le shôjo de manière instructive et fun. Vous avez tout leur programme ici si vous souhaitez en savoir plus.

Dans le cadre de cette semaine spéciale, plusieurs blogueurs peuvent écrire un article sur une problématique précise. Cette année c’est tombé sur : “Quel(s) shôjo te donne(nt) le plus envie de voyager ou t’invite(nt) le plus à l’évasion ?”. Il y a d’ailleurs beaucoup de choses à dire à ce sujet comme le shôjo existe depuis le 18ème siècle. Le temps passe à une vitesse de folie donc imaginez le nombre de shôjo manga sortis jusqu’à aujourd’hui. En attendant, plus nous avançons dans nos lectures, plus nous avons de nombreux coups de cœur. Personnellement j’ai toujours un titre qui revient instinctivement lorsque l’on touche à un thème précis. Concernant le thème actuel, je ne vais en citer qu’un : Kamisama Hajimemashita, plus connu sous le nom de Divine Nanami en France.

Sérieusement, je remercie le père de Nanami qui l’a lâchement abandonné pour fuir ses dettes et par la même occasion laissé sa propre fille devenir SDF. Oui, nous avons ici un père détestable, mais sans lui elle n’aurait jamais pu rencontrer une personne mystérieuse, être touchée par son histoire et voir sa vie basculer. En effet, cet inconnu lui offre l’opportunité de trouver refuge chez lui, qui se trouve être un temple. De simple lycéenne SDF, elle est devenue une sorte de déesse de la terre devant écouter les prières des autres à l’aide de ses acolytes : Tomoe, Kotetsu et Onikiri.

Nanami devenant déesse de la terre, tout nous dit que son univers repose sur des divinités, des croyances, des esprits… Et même si le récit est fictif, les petites histoires m’ont transportée loin psychologiquement dans ce voyage onirique à tel point que mon envie de découvrir le Japon s’est presque transformée en une obsession. Grâce à Nanami, j’avais envie de découvrir les temples, les divinités, les habitudes religieuses… Encore aujourd’hui, cet univers me fascine et me donne envie de voyager au Japon pour découvrir en vrai les différents aspects culturels (malheureusement avec le covid j’ai tout décalé). La présence des dieux et le mysticisme me transportent dans un autre univers. Divine Nanami a été une porte ouverte sur la culture japonaise, et relire les péripéties de Nanami est toujours un bonheur car l’histoire est racontée de façon douce et poétique avec une pointe de romantisme qui me fait chavirer le coeur.

Et vous ? Un shôjo en particulier qui vous donne envie de voyager ou qui vous emporte psychologiquement à l’évasion ?

Voici les autres participants : Les animes & co – L’antre de la louve – Les blabla de Tachan – Le blog de l’apprenti Otaku Bright open world – Le chapelier fou – Les chroniques d’un ange – Chroniques d’un Vagabond – Euphoxine – La forêt des lectures – June Wonderland – Les lectures du Kitsune – Manga suki – Maruna critique tout ! – Mirrors – Moonyko – Papa lecteurMa petite médiathèque – Seventh – Songe d’une nuit d’étéViolette scribbles – Yaoi cast

Leyzia

2 réponses

Qu'en pensez-vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey ! C’est Leyzia, votre Asian Fashion Ambassador

Leyzia.fr est une plateforme digitale qui met en avant la mode asiatique, avec une pointe de beauté et de développement personnel. Le but est de vous donner un maximum d’informations sur la mode asiatique…

More →

All you need to know about asian fashion is here.#HelpEachOther