La liste des plats coréens de base à connaître !

Ayant des amis ne connaissant pas forcément les plats coréens, j’ai décidé de faire une liste regroupant les plats typiques et les endroits où en déguster à Paris. Cet article recense ainsi les plats symboliques de la Corée, et que l’on peut également voir dans des dramas.

Et petite astuce : les asiatiques mangent très souvent à plusieurs et partagent les mêmes plats (même si en ce moment les gens aiment de plus en plus manger seul). Aussi si vous êtes deux ou plus, je vous conseille d’amplifier cette convivialité en partageant les plats entre vous en les mettant au milieu et non pas en posant votre plat en face de vous. Et puis le fait de dire à votre ami qu’il peut y goûter est un tue-convivialité, car cela peut être traduit par “t’as le droit à deux ou trois bouchées mais pas plus car c’est quand même à moi” ! Je vous conseille de demander votre propre bol de riz ou bol tout court, et de piquer dans chacun des plats se trouvant au milieu. De cette façon, vous pouvez goûter à tous les plats, le tout en partageant avec vos amis ! Vous verrez, cette différence change tout !

Le Kimchikimchi plats coréens

Parmi tous les plats coréens, je commence tout d’abord avec ce plat emblématique de la Corée qu’est le kimchi. C’est un plat d’accompagnement qui est également cuisiné de toutes les façons possibles : pancakes, boulettes de riz sautées au kimchi, soupes au kimchi, etc. C’est THE plat traditionnel de la Corée.
Le kimchi est composé de chou chinois fermenté donnant du peps au repas grâce à une harmonie de goûts salés et pimentés, relevés par une petite sauce de poisson avec une touche d’ail. C’est plus ou moins pimenté mais en général c’est assez doux dans les restaurants parisiens (pour ne pas faire fuir les non-initiés sûrement).

Où en manger à Paris ? Partout !! C’est tellement symbolique qu’on vous le proposera comme accompagnement ou même en entrée. Si on ne vous le propose pas c’est que ce n’est pas un vrai restaurant coréen.

Le Tteokbokki (ou Tokbokki, ou Toppoki)toppoki coréen

Etant difficile de faire la traduction de la langue coréenne vers la langue française, on peut alors voir différentes façons d’écrire le mot en français. C’est un plat que j’ai très souvent vu dans les dramas, reportages et même durant les festivals à Paris. Ce sont des galettes de riz courtes (sur la photo on dirait un peu des gnocchis) trempées généralement dans une sauce pimentée, et je dois avouer que je n’avais pas vraiment envie d’en goûter à cause de la couleur bien orange du plat (ça avait l’air très piquant) ! Finalement, comme tous les plats, tout dépend de l’endroit où on en mange car lorsque j’étais au festival coréen à la mairie du 15ème, ça me piquait beaucoup alors que celui de On The Bab était tout doux et je ne souffrais pas trop.

Où en manger à Paris ? Le toppoki de On The Bab est doux ! Il n’anesthésie pas la bouche et je l’ai plutôt bien apprécié (l’article de On The Bab est en cours ! Patience). Il y en a aussi chez Sweetea’s mais je n’ai pas encore eu l’occasion de le tester (l’article sur Sweetea’s arrive bientôt aussi !).

Le Kimbap

kimbap
Source : Flickr

Le kimbap ressemble aux makis japonais mais en plus garnis et plus gros ! On met généralement du radis mariné, de la saucisse, de l’omelette, des carottes et des épinards. C’est un plat qui est souvent fait lorsque l’on doit manger à l’extérieur.

Où en manger à Paris ? K-MART (épicerie asiatique) – Aki Boulangerie

Le Jjajangmyeon

Jjajangmyeon
Source : Flickr

C’est un plat que j’ai vu énormément de fois dans les dramas !! Combien de fois avons-nous pu voir des personnes tenant un bol ou une box en carton en train de slurper des nouilles bien noires ? Moi en tout cas ça m’a donné envie ! Il s’avère qu’en réalité ce plat a été importé de la Chine et que la seule différence entre celui de la chine et de la corée réside dans la sauce. La version coréenne est plus sucrée grâce au caramel qui y est ajouté. Sinon le plat est composé des mêmes nouilles et ils utilisent tous deux du soja fermenté (il est indiqué black bean dans la version coréenne mais c’est un nom trompeur).

Où en manger à Paris ? Sweetea’s

Le Bibimbap

cuisine coréenne

Je pense que vous connaissez tous de nom ce plat ? Tout comme le kimchi, ce plat est systématiquement proposé dans les restaurants coréens. C’est composé de soja, de courgettes, de champignons, de gosari (fougères bouillies) et de riz. Pour agrémenter le tout on y ajoute de la sauce généralement épicée. La particularité de ce plat est le fait de manger dans un pot en terre cuite tout chaud, permettant ainsi de faire chauffer l’intérieur durant la consommation ! Le riz du fond devient plus croustillant et c’est pour moi le meilleur élément du plat.

Où en manger à Paris ? A priori dans tous les restaurants coréens.  Sweetea’s – On The Bab – JanTchi

Le Dakgangjeong

poulet frit coréen

Si vous êtes un mordu des poulets frits vous aimerez ce plat ! Cuit de la même façon que les poulets de KFC, mais ici le poulet est recouvert de sauce sucrée et épicée.

Où en manger à Paris ? SWEETEA’S !! Je vous recommande à 100% ce restaurant pour le dakgangjeong car la viande est assez grosse ! Sinon vous avez aussi tous les autres restaurants coréens car cela fait partie des plats traditionnels coréens.

Le Japchae

japchae

C’est un plat de nouilles de patates douces servi lors des fêtes traditionnelles ou des occasions spéciales. On peut y retrouver plusieurs légumes : carottes, épinards, oignons, céleris, etc… qui sont souvent mélangés avec de la viande.

Où en manger à Paris ? Sweetea’s

Le Bulgogi

plats coréens

Bulgogi veut littéralement dire : feuviande (bul : feu, gogi viande). Donc on a de la viande marinée devant cuire au feu et généralement c’est fait sur un barbecue ou à la poêle directement sur la table. La sauce de la viande après cuisson est un vrai régal !! C’est même un plat très demandé à l’étranger.

Où en manger à Paris ? Jantchi – Ahssi

Le ragoût de kimchi : Kimchi Jjigae

ragout de kimchi

Les coréens aiment également manger des ragoûts, celui dont raffolent certains est le ragoût au kimchi. C’est généralement réalisé avec des restes de kimchi ou avec du kimchi mûr car trop aigre pour en manger directement. On ajoute certaines fois des légumes et des fruits de mer pour agrémenter le ragoût. En été ça rafraîchit bien le corps !

Où en manger à Paris ? On The Bab – Sweetea’s – Ahssi

Le Samgyetang

plats coréens

Voici un des plats coréens qui se mangent l’été ! Il est consommé durant les 3 jours les plus chauds car c’est réputé pour être un bon tonifiant étant donné que le poulet est riche en protéines. C’est un poulet farci avec du riz gluant et cuit dans un bouillon de ginseng, d’ail, de gingembre et de graines de jujubé séchées. Je vous fais bientôt la revue sur ce plat !

Où en manger à Paris ? Jong-no Samgyetang

Le Samgyeopsal

barbecue coréen

J’ai réservé le meilleur pour la fin ! Je vous présente le barbecue coréen ! Ce n’est pas vraiment un plat mais plutôt une façon de manger : on dispose sur la table une sorte de plancha pour y faire cuire la viande ainsi que les légumes et durant tout le repas on est actif pour composer son propre bol. Les tables sont alors souvent envahies d’assiettes de légumes, de viandes et de sauces. Cela se mange en été comme en hiver et c’est d’ailleurs super pour les sorties entre amis !

Où en manger à Paris ? Yéban – Namoo

Bonus dessert ! Le bingsu

Bingsu
Source : Sweetea’s

L’Asie est connue pour réaliser des desserts pas tip-top, mais la Corée a un dessert super connu de tous et que tout le monde s’arrache en été : le bingsu. C’est essentiellement composé de glace pilée, de fruits, de coulis, d’amandes et d’une boule de glace ! C’est très rafraîchissant et heureusement pour nous on peut en manger partout à Paris.

Où en manger à Paris ? Maeum – Sweetea’s – Plus82Paris – Paris Baguette

Le prochain article sera un spécial sucré ! Je vous mettrai les adresses de salons de thé qui méritent un petit détour. En attendant, bon appétit !

Êtes-vous un adepte des plats coréens ? Lequel aimeriez-vous goûter ?
A bientôt !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.