Mayoiga et son hippopotame glauque

anime horreur

Titre alternatif : The lost village
Thèmes : Contes et Légendes – Démons – Malédiction – Monstres
Genres : Drame – Horreur / Épouvante – Mystère – Psychologique – Surnaturel – Thriller
Studio d’animation : Diomedea
Auteur : Mari Okada
12 épisodes

Histoire : Trente jeunes hommes et femmes entreprennent un voyage à bords d’un étrange bus à destination d’un village qui n’existe probablement pas. Dans cette « ville » nommée Nanaki, nous pouvons, d’après une légende urbaine, vivre une existence sans regrets et recommencer sa vie à zéro. Une fois arrivé à destination, notre groupe s’étonne de ne voir aucun signe de vie dans ce village…

Mon avis

Avec honnêteté, je ne m’attendais pas à grand chose de l’anime. En général, les animes de type horreur / épouvante n’ont pas une histoire très poussée. Et finalement j’ai bien aimé l’histoire même si vers le milieu l’histoire est devenue tout public. En tout cas, dès le départ nous retrouvons le côté mystère, thriller de l’anime. En effet, nous nous retrouvons avec 30 personnes perturbées dans un bus durant une nuit pluvieuse, et on ne sait pas ce qui va leur arriver… Ce qui fait que pendant les 2 premiers épisodes, nous sommes un peu en stress.

S’il y a bien une chose que j’ai adoré pendant leur trajet, c’est le moment où tout le monde a chanté une chanson HYPER glauque sur la vie d’un hippopotame ! Et le pire, c’est que j’ai beaucoup aimé l’air. Voici une vidéo de la chanson et la traduction :

C’est l’histoire d’un hippopotame malchanceux,
un hippopotame qui a la poisse !
Il est né un lundi, un jour de bon augure.
Le mardi, il fut un excellent élève à l’école.
Le mercredi, il se maria à une jolie hippopotame.
Le jeudi, il fut atteint d’une terrible maladie.
Le vendredi, son état s’aggrava.
Le samedi, il mourut d’un seul coup.
Le dimanche, il fut enterré.
C’est l’histoire d’un hippopotame malchanceux,
un hippopotame qui a la poisse !
Voilà c’est terminé !

Cette chanson a l’air tellement normal pour eux ! Ça m’a fait rire et en même temps j’étais nerveuse pour la suite car on nous présente quand même des psychopathes qui vont vivre ensemble. Arrivé au village, l’effet horreur n’existe plus (bon juste un peu) car nous comprenons au fur et à mesure que l’anime prend une tournure psychologique et nous apprend qu’il faut faire un gros travail sur soi pour avancer dans la vie. Au final, la morale de l’histoire est tellement bien tournée que je n’ai pas fait attention qu’au départ cela devait être de l’horreur.

En ce qui concerne des personnages, certains sont des têtes à claques et très stéréotypés : le couple qui ne se sépare jamais, la fille qui se fait martyriser etc. Mais ça ne m’a pas plus perturbée que cela.

En résumé, je n’ai pas été déçue, j’ai même été agréablement surprise de ne pas avoir décroché de l’anime grâce à l’aspect psychologique qui a été mis en avant.

Alors vous aimez bien la chanson de l’hippopotame malchanceux ? 

2 réponses

  1. La chanson de l’hippo, c’était le meilleur moment de l’anime :p
    Non en vrai, je l’ai commencé sans faire gaffe que c’était de l’horreur et j’ai bien accroché la première partie. La suivante était un peu en dessous mais ça se laisse regarder. On est bien sur un anime d’été, avec sa petite morale et son thème, sans aucun doute !

    1. Perso ça m’a fait réfléchir sur moi-même.
      La grosse remise en question ahah Je l’ai regardé au bon moment. Grâce à cet anime j’ai réussi à mettre les points sur les i.
      Du coup, je remercie la morale de l’anime !

Qu'en pensez-vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey ! C’est Leyzia, votre Asian Fashion Ambassador

Leyzia.fr est une plateforme digitale qui met en avant la mode asiatique, avec une pointe de beauté et de développement personnel. Le but est de vous donner un maximum d’informations sur la mode asiatique…

More →

All you need to know about asian fashion is here.#HelpEachOther

Suivez-moi