Je teste l’huile de camélia de chez Bijin pour mon cuir chevelu

Huile de camélia

On est en fin d’année et je peux proclamer haut et fort : l’année 2020 a été une année stressante comme jamais ! (comme pour tout le monde je suppose) Et s’il y a un endroit qui a pris cher c’est bien mon cuir chevelu qui n’a pas du tout supporté mon anxiété.

Pour tout vous dire, ne faisant pas de sport, mon stress est parti s’évacuer sur mon crâne et cette saleté n’a pas fait les choses à moitié. Des grosses plaques se détachaient à un point où c’est devenu critique et quand je parle de plaques ce sont surtout celles qui font au moins 2cm. Donc ouais on est à un tout autre niveau ! Forcément, toute ma tête m’irritait alors je me grattais, grattais, grattais… et ça me faisait du bien car ça me déstressait en même temps. Résultat : des endroits de ma tête étaient presque ensanglantés. Bien sûr, je ne pouvais pas laisser ma tête dans cet état donc je suis partie à la conquête d’huiles pour réparer mon cuir chevelu.

Quelles huiles j’ai utilisé ?

Pour sauver ma tête, je savais que les produits comme Garnier ou autre n’allaient pas sauver mon cuir chevelu. Je considère ces produits comme du scotch : ils ne réparent pas à cause des silicones et tout le bordel qu’il y a dans la liste des ingrédients. Ils ne font que délayer les problèmes, c’est la raison pour laquelle je me suis tournée vers les huiles 100% naturelles.

L’huile de coco 100% bio vierge

D’expérience, je sais que l’huile de coco est pour moi un must have pour ses bienfaits au top : hydratante, nourrissante, fortifiante, tonifiante et démêlante. Mon cuir chevelu et mes cheveux adorent ! Je suis donc allée m’en procurer au coin de ma rue dans un supermarché bio (faites attention, il faut que ce soit vierge et certifié bio pour une bonne qualité). Le soir j’en ai directement appliqué et j’ai laissé poser mon huile de coco pendant que je dormais, le tout enveloppé dans une petite serviette qui se ferme à l’arrière de la tête. Le lendemain, après 3/4 shampooing d’affilée, je sentais mon cuir chevelu apaisé. Mais 3 jours plus tard le cauchemar a recommencé : le stress était apparemment plus fort que tout ! Je ne me voyais pas faire un bain d’huile tous les 3 jours même en période de confinement. Car faire un bain d’huile de coco c’est assez chiant déjà de un : c’est une huile très grasse, et de deux : pour s’en débarrasser il faut rester plus longtemps sous la douche !

J’ai par la suite cherché une autre huile pour remplacer la coco et comme je n’avais pas envie de payer des milliers d’huiles jusqu’à tomber sur la bonne, je me suis tournée vers l’huile de camélia. Elle fait le bonheur des japonaises depuis les anciens temps j’ai donc shopé l’huile de camélia de chez Bijin, une marque connue pour nous faire des produits naturels et écologiques japonais.

L’huile de camélia de Bijin

Je vous ai raconté dans mon article Les origines du layering que les japonaises adorent utiliser l’huile et particulièrement l’huile de camélia que ce soit pour le visage, les cheveux, les ongles ou même le corps. Cette huile hydrate, nourrit, protège et fait aussi action anti-âge. Une bonne huile à tout faire donc, alors pourquoi ne pas se tourner vers l’huile de camélia de chez Bijin ?

Le packaging

Bijin nous propose une petite bouteille de 50ml d’huile avec un petit trou en en guise de sortie pour mieux doser la quantité que nous voulons, et du coup on peut gérer la quantité goutte par goutte. C’est un format pratique quand on veut l’utiliser avec parcimonie mais si on veut y aller comme une bête pour faire un bain d’huile c’est un peu plus compliqué voire impossible. Vous allez très vite comprendre pourquoi avec le point d’après.

Une huile grasse ?

La seule chose dont j’avais peur était la texture, autrement dit la densité du gras de l’huile. Car si j’ai changé d’huile c’était pour éviter de faire 4 shampooings dans une journée. Après le test, j’ai remercié les dieux comme jamais car elle n’est pas si grasse que cela. Elle pénètre d’ailleurs vraiment bien la peau sans faire une espèce de film gras. C’est cool mais il y a un mais à cela : comme on est sur une texture pas très grasse, forcément faire un bain d’huile est assez compliqué surtout quand on nous sort du goutte à goutte. J’ai donc changé de plan : au lieu de l’utiliser comme l’huile de coco, je l’utiliserai comme un pansement et seulement aux endroits qui en ont le plus besoin.

Verdict ?

J’ai décidé d’appliquer de l’huile de camélia en guise de « pansement » chaque matin en semaine (comme je vous ai dit, le stress était plus fort que tout) et tous les week-ends un bain d’huile de coco. Et holy hell ! Au bout de 3 semaines mon cuir chevelu allait beaucoup mieux. Mon cuir chevelu et mes cheveux ont bu l’huile de camélia comme je le souhaitais et je n’avais pas la tête grasse même en appliquant tous les jours (la preuve que j’avais un fort besoin d’hydrater et de nourrir ma tête). Aujourd’hui, c’est redevenu normal donc j’ai réduit la fréquence de l’huile de camélia (3 fois par semaine) et j’ai arrêté l’huile de coco.

Si vous avez des soucis de cuir chevelu comme moi, faites-vous plaisir en vous procurant l’huile de camélia de chez Bijin disponible sur leur site internet à 19€ et/ou une huile de coco dans votre supermarché du coin. Faire des bains d’huile ça change vraiment tout !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Qu'en pensez-vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey ! C’est Leyzia, votre Asian Fashion Ambassador

Leyzia.fr est une plateforme digitale qui met en avant la mode asiatique, avec une pointe de beauté et de développement personnel. Le but est de vous donner un maximum d’informations sur la mode asiatique…

More →

All you need to know about asian fashion is here.#HelpEachOther