manga, shojo

Le shôjo qui a eu le plus d’impact dans ma vie

Le club-shojo a lancé un concept assez sympa et je me suis dit que ce serait sympa de vous le présenter. Le club-shojo a décidé de faire la semaine du 24 au 30 avril 2017 la semaine du shojo. Durant cette semaine le club-shojo s’engage à écrire un article sur différentes thématiques. Et 10 blogueurs doivent répondre à une question : « Quel shôjo (yaoi ou josei) a eu le plus d’impact dans ta vie et pourquoi ? ».

Je ne fais pas partie de ces blogueurs, mais j’ai été très attirée par cette question. Je pense qu’on ne va pas me traîner en justice pour ça hein 😮 Car il faut savoir que j’ai lu et vu énormément de shojo/josei, j’ai donc voulu me prêter au jeu. En tout cas le choix me parait difficile car on a tous – du moins pour ma part – été impactée par des histoires différentes.

Après des siècles de réflexion, mon choix s’est porté sur Ashita no Nadja plus connu sous le nom de Nadja Applefield.

Ashita no nadja

Ce n’est peut-être pas le manga le plus impactant de ma vie mais grâce à Ashita no Nadja j’ai fait pas mal de rencontres sur internet, et c’est d’ailleurs grâce à ce shojo si j’ai découvert les forums, les blogs ou tout simplement les différentes communautés sur internet.

Comment ai-je connu Nadja Applefield ? 

A l’époque, avant qu’internet prenne une grande place dans ma vie, je regardais la télé pour faire passer le temps (en disant ça, j’ai l’impression d’avoir été une ado retardée…). Je zappais, je zappais, je zappais… Puis je suis tombée sur un anime, le tout début de l’épisode 10 par là. J’ai raté le début mais j’ai été totalement conquise. Pourtant l’histoire est super banale :

Nadja est une orpheline qui voit sa vie prendre un nouveau tournant lorsqu’à son treizième anniversaire elle reçoit de la part d’un mystérieux expéditeur un paquet contenant une robe de bal et un carnet, tous deux appartenant à sa mère. La seule chose que Nadja possède depuis qu’elle est arrivée à l’orphelinat est une broche qui avait, elle aussi appartenu à sa mère. Un soir alors qu’un incendie éclate à l’orphelinat, Nadja est poursuivie par deux hommes qui en veulent à sa broche, c’est alors qu’apparaît un mystérieux chevalier aux yeux bleus. Sauvant Nadja, il la confie à la compagnie Dandelion, une troupe d’artiste itinérante dans laquelle l’orpheline deviendra danseuse. Nadja quitte l’Angleterre avec la compagnie afin de parcourir le monde pour retrouver sa mère toujours en vie.

Comme c’était à la télé (sur M6), il fallait attendre chaque dimanche pour un nouvel épisode. C’était mon grand rituel de la semaine. J’aurais pu regarder sur internet mais je n’avais pas encore accès au PC. J’étais captivée par les aventures de Nadja et surtout du triangle amoureux !

Certes, l’histoire n’est pas subjuguante car c’est une fille qui est à la recherche de sa mère et est amoureuse d’un prince charmant, mais l’OST m’a aidé à être fan de ce shojo. Tout le dimanche la musique me restait en tête, impossible de me sortir l’opening du cerveau. C’est l’équivalent de Bouba le petit ourson, des fois on ne peut pas enlever un air de la tête !

Mais alors, en quoi c’était impactant ?

Après la découverte du shojo, le PC est arrivé quelques mois plus tard. Comme toute personne normale j’utilisais uniquement google image, je cherchais des wallpapers de Naruto, Sakura, Sailor Moon… et puis un jour j’ai tapé Nadja Applefield sur google search. Je suis tombée sur des résultats plus ou moins intéressants, mais ce sont surtout les forums qui m’ont interpellée.

Je me suis inscrite à certains forums, je découvrais les différents sujets, je m’éclatais… Et plus je passais du temps sur les forums, plus je me découvrais une passion : le design. On aimait bien créer des images sur nos mangas préférés, on partageait nos créations, on se notait, on rigolait comme quoi c’était moche… C’était que de la rigolade. Donc j’ai commencé par créer des petites bannières, puis je me suis attaquée au design des forums, puis au blog.

Et maintenant, c’est devenu mon métier.

Merci internet et Nadja !

shojo manga

Et vous ? Quel shôjo (yaoi ou josei) a eu le plus d’impact dans votre vie et pourquoi ?

8 thoughts on “Le shôjo qui a eu le plus d’impact dans ma vie

  1. Merci à toi pour ta participation spontanée. Je découvre ton blog par cette occasion. Si tu veux que je t’invite à notre prochain événement, n’hésite pas à m’envoyer un mail. Je conserverai ton adresse pour la prochaine fois. ^_^
    Ton article m’a beaucoup touchée. J’ai eu un peu le même parcours (la découverte des forums et tout ça). J’en suis d’ailleurs assez nostalgique. Les échanges étaient riches et animés. Moi aussi je m’éclatais à faire des bannières puis carrément des design pour les forums. J’ai même appris le html, le css toute seule. Par contre, je n’ai pas été jusqu’à en faire mon métier. J’étais déjà à la fin de mes études.

    1. J’ai même voulu parler de MSN ! Il y avait un réel partage entre nous, et maintenant avec les RS on a perdu cette valeur 🙁 *nostalgie*
      C’est fou de voir qu’on a des points en commun grâce au forum. J’ai appris le HTML/CSS à ce moment là aussi. Quand je réussissais un truc j’étais super contente ! Je passais beaucoup de temps à modifier les choses. Aaaalala.. le temps passe vite.

      1. Totalement d’accord. J’ai d’ailleurs eu du mal à me faire à ce changement. Je suis assez mauvaise pour utiliser les réseaux sociaux à des fins de communication tant pour le blog que pour l’association dont je fais partie. Sur les forums les échanges étaient si faciles. Il y avait tellement d’arguments dans chaque réponse que tu trouvais toujours quelque chose à dire. Sur les réseaux sociaux, les réponses font une ou deux phrases et souvent je ne sais pas quoi répondre. J’ai toujours l’impression de me forcer.
        En ce qui concerne MSN, ça aussi c’était le bon vieux temps. On pouvait mettre moult smileys trop mignons et tu savais rapidement à qui tu avais affaire rien qu’en voyant les smileys qu’il utilisait et la quantité. XD J’ai déprimé quand il a disparu. Je n’utilise que très rarement skype, désormais. Je préfère le messenger de Facebook.

  2. Ohhh Nadja ! Quelle nostalgie ! Merci M6 ! xD Par contre, il passait un peu “tôt” pour moi et je l’ai déjà manqué plusieurs fois car je dormais… Une vraie marmotte. J’adorais cet anime !

    Avec Internet, un jour ça m’a pris (bien 10 ans plus tard), j’ai repensé à ce titre et j’ai décidé de tous les voir d’un coup, que je connaisse enfin la fin de l’histoire ! (et notamment avec quel garçon elle finit, pardi)

    1. Ah oui, ça passait HYPER tôt ! Je te confirme, ça devait passer à 7h30. Je mettais le réveil pour ne pas rater l’épisode, j’étais la première à me lever. D’ailleurs, quand c’était l’opening le son était à fond, je réveillais ma famille ahah ! Les pauvres…

      J’avoue avoir été déçue de la fin, j’étais en mode : “NADJA !! NON !! Tu ne peux pas me faire ça !! Je me suis réveillée exprès chaque dimanche pour voir TES SCENES D’AMOUR et tu fais ça au dernier épisode ???? WHAT DA FUCK ?? Je te déteste”.
      Je voulais vraiment voir le happy end type cendrillon ahah ! Je voulais du cul-cul la praline. Ils m’ont bien eu 🙂

      1. Totalement ! Et même pas un épisode spécial ou quoique ce soit pour rassasier notre envie de romantisme qui n’a cessé de monter face aux deux “chevaliers” ! La claque. Ce fut terrible pour moi aussi. Je ne m’en suis pas remise xD Elle aura pu en choisir un avant de repartir sur les routes ! Juste histoire de nous satisfaire 😀

  3. J’aime beaucoup ton article ! Effectivement, là, on peut parler d’impact assez important dans ta vie ! C’est drôle comme de petites choses peuvent découler sur des choses bien plus importantes. 🙂

Laisser un commentaire