anime, manga

Food Wars, l’anime qui nous donne l’eau à la bouche

Food Wars, ou Shokugeki no Sôma, est une histoire basée principalement sur la nourriture et où les plats préparés par les apprentis cuisiniers ne laissent personne indifférent. Sorti en manga et aussi en anime, j’ai eu une préférence pour l’anime qui compte pour l’instant 2 saisons, une troisième arrive en automne 2017. La question ici est de savoir pourquoi un simple sujet peut autant nous captiver ?

Histoire : Sôma Yukihira rêve de devenir chef cuisinier dans le restaurant familial et ainsi surpasser les talents culinaires de son père. Alors que Sôma vient juste d’être diplômé au collège, son père Jôichirô Yukihira ferme le restaurant pour partir cuisiner aux États-Unis. Celui-ci envoie son fils dans la grande académie Totsuki où Sôma devra affronter les élèves en duel culinaire pour devenir le number one de l’école. (source : un mélange de wiki et de moi)

Contrairement à ce que l’on peut penser, Food Wars n’est pas un anime simpliste où les plats sont envoyés à la va-vite durant des duels avec des scènes ecchi pour attirer le public. Certes, il est vrai que le début nous induit en erreur car le mangaka nous montre clairement cet aspect : scène ecchi, les personnages bizarres qui se promènent tout nus, ou les filles en tenue d’Eve… Il est donc normal que ces scènes peuvent en rebuter plus d’un (moi la première). Mais au fur et à mesure que les épisodes passent, le ecchi disparaît partiellement pour avoir affaire à des passionnés de l’art culinaire, passant des nuits blanches à trouver l’association idéale des ingrédients et des épices pour leurs duels. En plus de cela, des “camps” sont organisés pour virer des élèves, laissant donc la place aux meilleurs qui veulent coûte que coûte réussir (je rappelle que c’est une école élitiste). 

food wars école

C’est donc à partir du camp que l’histoire devient vraiment intéressante. En effet, à partir de ce moment la passion des élèves est dévoilée aux spectateurs. Ils ont envie de se surpasser et surpasser les concurrents pour envoyer les meilleurs plats au jury, le tout en puisant dans leurs connaissances. Que cela provienne de leur passion, leur talent ou leur origine, certains disposent d’une spécialité dans un domaine précis : cuisine italienne, cuisine moléculaire, cuisine (très) épicée, viande bovine…
La motivation des élèves est retranscrite à travers le quotidien des personnages où nous pouvons les voir se remettre en question, analyser les plats des concurrents et avoir du recul sur soi. Tous les personnages et même les chefs se retrouvent confrontés à des problématiques humaines. Ainsi, à l’inverse des premiers épisodes l’histoire est vraiment travaillée pour que l’on s’attache aux personnages et le métier de cuisinier est révélé au fil des épisodes

Ces duels se passent dans des conditions difficiles où cela devient même un défi pour les apprentis : cuisiner pour un hôtel, trouver les ingrédients dans la nature,… C’est vrai qu’il n’y a rien de surprenant à cela, mais les problématiques sont tellement bien structurées et réalistes que nous ne faisons même plus attention aux détails. Nous avons simplement envie de savoir comment ils comptent faire pour trouver la solution et ce qu’ils proposeront.

Bien sûr, pour voir cela, il faut faire abstraction du début (qui m’a bien fait rire en plus) car j’avoue que le ecchi était présent puissance X100. Heureusement pour nous, Yuto Tsukuda a délaissé ces scènes et les a remplacées par des scènes plus utiles où le jury donne son avis en imageant leur avis de manière (très) rigolote.

plat asiatique anime foodsaveur asie

De plus, les duels bien rythmés poussent le suspense à son comble, nous laissant alors la bouche ouverte du début à la fin. En effet, avant que le duel commence, les élèves se préparent à affiner leur recette : analyse des ingrédients, préparation au marché, demande des conseils aux amis, etc. Tout ce processus fait que l’on a envie de savoir comment la personne va agencer son plat. Ensuite, les élèves ne vont pas cesser de rivaliser d’ingéniosité pour réaliser des plats uniques, contribuant à garder une tension jusqu’à la fin (un peu comme dans un affrontement de shonen classique… mais avec de la nourriture) et combattant pour garder leur honneur.
Et oui ! Tout est vraiment sérieux les amis ! Encore une fois, ce n’est pas qu’une histoire de gens à poil. 

Enfin, le dessin est d’un réalisme incroyable où chaque détail nous saute aux yeux : la texture de la sauce, la cuisson du steak, la chaleur qui émane du plat… Chaque élément a sa valeur ajoutée donnant ainsi aux mille et une recettes leur originalité. Les food addicts seront satisfaits devant cet anime qui leur donnera probablement l’eau à la bouche tellement la nourriture a l’air succulente !

Les recettes sont par ailleurs réalisables et la plupart sont à retrouver ici : itadakimasu.fr.

roti manga

En conclusion, je dirais que cet anime est à regarder pour se changer les idées, car clairement la mise en scène du jugement des plats est très drôle à voir : les vêtements qui tombent (par magie), les cris poussés, la réaction des testeurs et tout le reste de la panoplie est une réelle force de cet anime. Pour ma part, j’ai adoré regarder les duels et le jury prendre son pied. Tout est si drôle et sérieux à la fois que cela rend Food Wars une histoire spéciale que j’apprécie énormément. 

Et vous ? Qu’en avez-vous pensé ? 

Laisser un commentaire